Se connecter

Travel Better: la nouvelle charte de tourisme responsable de The Gourmet Discovery

Travel Better, une nouvelle façon de voyager

Travel Better n’est pas une pratique à part, ni un marché touristique particulier. Il s’agit plutot d’une démarche que The Gourmet Discovery adopte en intégrant désormais les principes du développement durable dans sa gestion stratégique et opérationnelle. Le tourisme durable, socle de Travel Better relève aussi de la responsabilité individuelle des voyageurs dans leurs comportements, gestes quotidiens et dans le choix des destinations selon des critères de vulnérabilité.

La prise de conscience et la nécessité de s’engager pour un tourisme responsable nous amène à nous informer, à nous former et à repositionner nos services et nos actions afin de répondre aux enjeux de la transition écologique, économique et sociale du secteur touristique. 

Travel Better, démarche de labellisation de The Gourmet Discovery

Que ce soit sur les plans social, culturel, environnemental ou commercial, The Gourmet Discovery définit et approfondit son positionnement en matière de tourisme durable en se tournant vers des démarches de labellisation. Gages d’engagement, mais aussi outils de progression indéniables, ces démarches, bras séculiers de Better Travel sont essentielles pour accompagner l’évolution de nos activités. 

Dans la panoplie des initiatives entreprises, nous avons à coeur :

d'offrir de meilleures expériences de voyage via la formation des guides partenaires

S’inscrivant dans le cadre de la promotion du « slow » tourisme qui se veut une forme de voyage où l’on prend le temps de vivre, de découvrir et de privilégier les rencontres avec les locaux, l’objectif est d’instaurer une gestion responsable dans le secteur touristique et répondre aux exigences du label « Initiatives Durables » ou des référentiels de classement du Cameroun en matière de développement durable. Nous nous engageons à éduquer dix (10)

guides locaux et accompagnateurs qui travaillent à nos côtés car étant concernés directement par le secteur du tourisme, pour qu’ils puissent se servir de problématiques qu’ils vivent ou connaissent dans le cadre des projets de valorisation du tourisme responsable. Ces derniers vont bénéficier du programme de certification en ligne « My Mooc » sur le tourisme durable qui s’étend sur quatre (04) semaines avec des modules tels que l’émergence du tourisme durable ; ses enjeux et représentations ; la durabilisation du tourisme par les acteurs privés et l’approche territoriale du tourisme durable.

Ce projet de formation consiste également en l’acquisition et le renforcement des capacités des guides locaux à l’usage des NTIC. Ceci est davantage plus intéressant dans la mesure où ces derniers grâce à leur maitrise des appareils numériques perfectionnés (Smartphone, drone, appareil photo), pourront mieux valoriser le patrimoine naturel, culturel et historique de leurs zones de déploiement respectives. Il apparait alors nécessaire de prévoir une formation d’un (01) an à l’usage du numérique auprès de nous et de  nos partenaires. Le projet dans sa mise en œuvre va s’étendre sur une période de trois (03) ans avec trois (03) guides à former pour la première année, trois (03) guides à former pour la deuxième année et quatre (04) guides à former pour la troisième année.

Ainsi, de manière opérationnelle, la formation des guides touristiques locaux leur permettra de comprendre les enjeux du Développement Durable du tourisme, savoir mettre en place les écogestes pour la promotion des voyages plus ressourçants et à renforcer leurs capacités en matière de développement et de gestion du tourisme durable pour le patrimoine au Cameroun.

Assainir et réhabiliter les sites touristiques vulnérables

Le tourisme au Cameroun est un aspect qui suscite de nombreux débats politiques car c’est un domaine prometteur qui pourrait impulser le développement économique du pays, au regard des nombreux trésors architecturaux, naturels, culturels et historiques qui sont dispersés sur l’ensemble du territoire national.

De ce fait, et étant un domaine en plein essor, le tourisme au Cameroun attire de plus en plus de visiteurs nationaux et étrangers en quête d’aventure. Ce qui a pour effet la dégradation des sites touristiques. Il apparait donc plus que nécessaire de sauvegarder le patrimoine naturel

national en mettant sur pied des opérations d’assainissement de ces sites, connus ou méconnus du grand public. A cet effet, quatre (04) sites seront choisis comme lieux de nos opérations. Ce déploiement consistera en la restauration des écosystèmes endommagés via des campagnes de reboisement et des séances d’investissements humains pour la propreté des sites ; le balisage des sites pour leur meilleur référencement via des plaques indicatives (au moins 04 autour du site) et des bornes (04) ; l’installation d’une zone de collecte des ordures pour chaque site (au moins 02 zones par sites) et l’extraction d’un pourcentage de Contribution à la neutralité Carbone dans les bénéfices de nos différentes expériences. Ce pourcentage sera redirigé dans les projets écologiques que nous souhaitons mettre sur pieds.

Un engagement d’une telle envergure se fera sur quatre (04) ans au vu du nombre de sites à couvrir. Le résultat qui en découlerait permettrait non seulement la facilitation de l’accès à certains sites enclavés, mais aussi la promotion d’un tourisme durable censé sauvegarder ces merveilles pour les générations à venir. Enoncé ainsi, ce projet de réhabilitation s’inscrit dans une dynamique d’écotourisme.

Soutenir l'économie locale

Le projet en soi met en avant une dimension importante du tourisme durable qu’est le tourisme solidaire. Il s’agit d’une forme de tourisme qui met au centre du voyage l’homme, la rencontre et le partage, s’inscrivant dans une logique de développement des territoires. Celui-ci participe également à des projets de solidarité via le soutien à des initiatives locales. C’est dans cette optique que nous nous engageons à aider communes pour la réalisation des projets de développement, ceci afin de renforcer la place du tourisme dans le développement local. Noussouhaitons ainsi œuvrer dans l’implémentation des projets sociaux avec pour but de répondre aux besoins des populations locales. C’est dans cette mesure que nous voulons nous impliquer à la construction de six (06) points d’eau et forages dans des localités enclavées et privées de la ressource en eau.

L’accent sera également mis sur l’éducation. Constituant un aspect encore précaire dans le développement des communes, notre action sera davantage accrue et consolidée via la construction et l’aménagement de dix (10) salles de classe dans des écoles existantes. Par

ailleurs, des initiatives d’accompagnement des élèves seront mises sur pieds dans ces écoles en vue de les aider à préparer la rentrée scolaire et aussi pour encourager leurs efforts et promouvoir l’excellence scolaire avec des primes (cahiers, livres, sacs, tenues de sports).

Par ailleurs, l’écologie sera mise en avant dans nos actions en faveur de la promotion du développement local. Notre engagement écologique et environnemental vise à se matérialiser par l’implémentation des projets intégrés dont la conception entraine un montage particulier, complet avec les évaluations des coûts de fonctionnement. Nos projets seront complétés par des études techniques variées menées par le Ministère de l’Environnement, de la Protection de la Nature et du Développement Durable (MINEPDED) afin de mieux les circonscrire. Notre projet dans ce sens est l’aménagement de cent (100) arbres dans le but de mettre sur pieds des forêts communales. Aussi, dans ce projet, nous visons la création de cent (100) espaces de tri dont dix (10) dans chaque région du pays, ceci dans les localités produisant un grand nombre de visiteurs et même dans celles-là qui connaissant une forte pollution du sol et des eaux.

Nous comptons mettre en œuvre le projet dans sa globalité sur une durée de quatre ans (04) ans.

Impacter positivement les écosystèmes visités: le Fonds Travel Better

L’ écotourisme ne se limite pas à la minimisation de l’empreinte écologique, mais vise d’abord un impact positif sur l’écosystème visité en finançant des projets de restauration ou de protection d’habitats naturels. C’est à cet effet que nous mettons en place le Fonds Travel Better, destiné à soutenir nos initiatives en matière de tourisme responsable.

Le Fonds Travel Better poursuit les enjeux visant à porter le développement durable comme la priorité de la relance du tourisme ; sortir de la plus grave crise pour le secteur du tourisme avec un projet de transition écologique attractif ; développer l’attractivité des territoires ruraux et la qualité des offres sur tout le territoire pour répondre aux changements de pratiques. Il s’agit ainsi de contribuer à la relance du secteur du tourisme, et à l’émergence d’une offre de qualité, à même de répondre aux nouvelles attentes des visiteurs en matière de

respect de l’environnement et des communautés locales. Dans cette optique, le fonds servira à financer toutes les initiatives ci-dessus énoncées et garantir à long terme la croissance du secteur touristique au Cameroun.

Au final, l’idée n’est pas de rejeter systématiquement ou de favoriser une forme de tourisme plus qu’une autre, mais de conscientiser les voyageurs aux impacts, tant positifs que négatifs, que le tourisme peut créer. Tenter de supporter l’économie locale autant que possible et de réduire son empreinte écologique est au cœur de nos préoccupations par respect pour autrui et pour la planète. C’est une chance incroyable que nous avons de pouvoir partir à la découverte de la nature et cette opportunité doit venir avec son lot de responsabilités.

 

 

Un autre voyage est possible; Rejoignez le mouvement Travel Better!

Partager sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Bimbia, une visite bouleversante

S'inscrire à la Newsletter

Une approche inédite du tourisme au Cameroun

Derniers Tweets