Se connecter

Le tourisme comme levier du développement du Cameroun

LE TOURISME COMME LEVIER DU DEVELOPPEMENT DU CAMEROUN

Le tourisme a déjà fait ses preuves comme facteur de développement économique dans les pays occidentaux, asiatiques, européens et américains. Cependant, l’Afrique a accusé un retard dans l’exploitation de cette source intarissable de revenus. Mais depuis quelques années, le continent africain s’est décidé à mettre en avant ses richesses en termes de ressources naturelles et humaines qui, exploitées de bonne manière, pourraient contribuer à une avancée moderne, économique, prospère et profitable à tous ses habitants. Le Cameroun n’est pas en reste dans cette lancée. Dans un continent où des pays comme la Tanzanie, le Kenya ou l’Afrique du Sud et l’Egypte ont déjà su tirer profit du tourisme comme valeur sûre d’un développement économique durable, le Cameroun est en voie de se ranger dans ce même sillon.

Des atouts touristiques du Cameroun

En effet, le Cameroun considéré comme Afrique en miniature, regorge d’atouts physiques et climatiques en adéquation avec des espèces variées d’animaux et végétaux. C’est plus de 200 ethnies différentes qui se côtoient dans ce pays situé sur la côte de la région centre-africaine. Un si large éventail culturel dénote aussi de la largesse d’esprit d’une population qui se veut hospitalière et traditionnaliste. Le Cameroun c’est aussi des paysages exceptionnels qui vont des massifs forestiers du Sud aux montagnes rocheuses situées sur les terres semi-arides du Grand Nord. Ce sont des cours d’eau qui charment chaque visiteur par leur beauté mais aussi et surtout par leur symbolique traditionnelle ; car au Cameroun, et principalement dans la Région de l’Ouest, les cours d’eau sont souvent des sites spirituels pour les populations locales qui s’y adonnent à des rites divers. C’est une ouverture sur la mer qui se jette dans l’Océan Atlantique, synonyme de projections vers des horizons infinis. Au-delà de cette beauté physique, le Cameroun c’est une grande variété en matière de faune. On ne compte plus le nombre de réserves et parcs qui abritent des espèces souvent rares et menacées ; les Parcs Nationaux de Waza dans l’Extrême-Nord et Bouba Ndjida dans la Région du Nord en sont les exemples parfaits ; sans oublier de mentionner des espaces plus larges tels que l’île aux tortues d’Ebodjè dans l’Océan.

            Le Cameroun c’est son peuple. Un peuple aux traditions uniques qui s’emmêlent parfaitement à travers le pays. Des différents festivals traditionnels comme le Ngondo chez les Sawa et le Ngùon en territoire Bamoun, aux délices culinaires au rang desquels l’Okok, l’Eru, le Koki, le Ndolè, l’Achu et le Foléré, on peut aisément dire que le pays est un réel condensé des cultures et traditions africaines.

Le tourisme : levier du développement du Cameroun

C’est fort de ses richesses physiques et culturelles que le Cameroun prend de plus en plus d’initiatives pour valoriser la beauté de ses sites et des traditions de ses peuples. C’est dans ce sillon que s’inscrivent des entreprises telles que The Gourmet Discovery dont l’objectif principal est de promouvoir le potentiel touristique du Cameroun de façon à faire du tourisme une source de revenus durable participant au développement du pays.

            Les chiffres sont clairs, investir dans le tourisme c’est accueillir des visiteurs qui auront besoin de logement, transport, restauration, sans compter les services connexes liés. Ces cinq dernières années, le Cameroun s’est doté d’infrastructures hôtelières majestueuses répondant aux canons internationaux. On a eu l’ouverture du Ribadou Hotel à Garoua, du Boun’s Hotel à Yaoundé et de l’Hôtel Zingana à Bafoussam, pour ne citer que ceux-là. Par ailleurs, on ne compte plus le nombre incalculable d’agences de transport, de services de location automobile ainsi qu’un réseau aérien et ferroviaire de plus en plus stable. Les visiteurs étrangers et nationaux ont le choix du transport et du logement correspondant à leur bourse. En 2019, le secteur du tourisme a généré près de 90 milliards de francs CFA avec près de 580.000 visiteurs étrangers en une année. Il est vrai que ces chiffres ont drastiquement été vus à la baisse ces deux dernières années à cause de la crise sanitaire due à la pandémie de la COVID-19 mais, rendus à la fin de l’année 2021, ils sont peu à peu relevés grâce aux campagnes de vaccination.

            Le tourisme c’est aussi et surtout des emplois directs et indirects. Du personnel hôtelier aux restaurateurs, en passant par les guides touristiques, les artisans et même les petits commerces, les activités liées au tourisme ont permis d’alléger la courbe de chômage. Près de 15.000 emplois ont été générés du tourisme ces trois (03) dernières années. Un chiffre qui sera en hausse de façon ponctuelle entre Janvier et Février 2022 avec l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) au Cameroun.

            Même si le Cameroun reste un pays où l’exploitation pétrolière et l’agriculture font partie des préoccupations primordiales du Gouvernement, le tourisme s’impose peu à peu comme une alternative durable et rentable qui permettra de rehausser de façon notoire la courbe de développement économique du pays.

Partager sur les réseaux sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

S'inscrire à la Newsletter

Une approche inédite du tourisme au Cameroun

Derniers Tweets